Ma recherche de boulot à Sydney

ferry manly photo harbour bridgeSydney est essentiellement l’une des plus belles villes de l’Australie. C’est surtout la ville d’accueil de la plupart des voyageurs. En effet, c’est une destination logique, car étant l’une des villes les plus touristiques, les plus emblématiques et surtout les plus connues tout en étant la capitale économique de l’Australie. Ainsi, si vous venez avec un visa Working Holiday, cette ville mythique tant racontée par les voyageurs soulève en vous une belle curiosité et pour dire vrai, j’ai aussi ressenti le même sentiment. Avant de faire les démarches pour obtenir mon visa Working Holiday, j’avais déjà des vues sur Sydney. Et, dès ma venue, j’ai profité de quelques jours de vacances avant de me faire à la réalité qu’impose la vie sur Sydney. Ce n’était pas une mince affaire ni une quête facile, mais il me fallait trouver un emploi.

Moi face à la réalité

Il est vrai que Sydney est une merveilleuse ville d’Australie. J’ai eu d’ailleurs à faire de nombreuses visites et surtout des séances de bronzettes parfaites. L’Opéra, le Harbourg Bridge, les gratte-ciel, l’aquarium, tout ceci m’a émerveillé dès le premier jour où j’ai posé mon sac. Seulement, j’ai dû me mettre devant la réalité, car honnêtement, Sydney est une ville chère. En effet, même si mon budget n’était pas encore épuisé, je remarquai à quel rythme les dépenses l’affaiblissaient. Dès lors, je me suis mise en quête de trouver un travail et de subvenir à mes besoins, car je ne devais point commettre l’erreur de finir mes ressources pour trouver un boulot. Si les gens vous disent que vous pouvez trouver facilement un travail à Sydney dés le premier jour, dites-vous que c’est un préjugé à ne surtout pas prendre en compte. La réalité est beaucoup plus complexe.

Mon grand parcours du combattant

Chercher un boulot à Sydney est certes un parcours digne “d’une combattante”. Au vu des nombreuses informations qui promulguaient le fait que je pouvait trouver facilement un travail à Sydney, je me suis vite rendu compte que la réalité était autre. La première chose que j’ai eu à accomplir est d’investir internet et surtout tous les réseaux et sites professionnels qui étaient à ma disposition ou que certains guides mettaient en avant. J’ai aussitôt scruté l’univers de Gumtree à la recherche d’offres d’emploi. J’ai postulé à toute offre que je jugeai intéressante et au final j’ai pu trouver une offre qui me proposait de faire le ménage dans un showromm avec 10 dollars par heure pour deux jours dans la semaine et 6 heures de temps de travail. Certes, c’était bien, mais je ne me suis pas limité à ce seul boulot. J’ai retenté sur d’autres sites puisque Gumtree ne m’offrait plus ce dont j’ai besoin. Alors, je me suis payé une clé USB internet et je me suis lancée à nouveau sur Seek.com.au, Mycareer, Jobsearch, Jobsites, etc. Au finish, je passais plus de 4 heures de temps sur le fil pour me rendre compte que la recherche sur internet ne mène a rien…

Mes recherches n’ont abouti à rien du tout. Je me suffisais alors de mon travail de femme de ménage pour le showroom et à la limite du découragement, j’ai changé de cap, j’ai retouché mon CV et je me suis orienté vers les agences autour de moi. Découragée, ce second plan a juste coulé jusqu’au jour où un ami me passa le contact d’un manager dans un bar. Depuis, je combine mon boulot de ménage et mon job dans le bar qui est payé 15 dollars de l’heure en cash deux jours par semaine. Cela n’a pas été facile, mais j’ai quand même pu trouver deux jobs, en attendant d’en trouver un autre avec mes placements de CV, car je cherche toujours.

Visitez cette page Facebook Australie pour en savoir plus!