vue du ciel sur la gold coast australienne

Mon week-end sur la Gold Coast Australienne

Pour ceux et celles qui passent par le pays Down Under et qui ne savent pas ce qu’est la Gold Coast Australienne, je vais vous faire une petite introduction du sujet assez rapidement. Il s’agit tout simplement d’une région située au Sud-Est de Brisbane et sur la côte de l’océan Pacifique, aussi appelée « Côte Dorée » pour ses plages sublimes et la lumière diffusée par les éclairages de la ville le soir. Elle s’étend sur environ 70 kms, de Burleigh heads au Sud a Southport au Nord. J’ai eu l’immense plaisir de visiter cette ville lors de mon voyage, mais seulement le temps d’un week-end de détente.

surfers paradise

Surfers paradise, la Mecque du surf Aussie !

Ceux qui sont coutumiers des voyages savent à quel point il est difficile de tout faire dans une très grande zone urbaine en seulement deux jours. C’est une véritable course contre la montre ! C’est pourquoi il est essentiel de bien préparer sa visite en amont. J’ai donc décidé de prendre une carte sur mon téléphone, pour éviter la perte de temps en recherche de lieux pour manger par exemple, mais aussi de hiérarchiser mes envies une fois sur place.

Un samedi mouvementé

En arrivant en ville, je me suis empressé de déposer mes valises dans l’hôtel, je n’avais pas de temps à perdre ! J’ai d’abord pris connaissance des environs de l’hôtel pour me faire une première idée et me familiariser avec les environs. Il y avait beaucoup de restaurants proposant plusieurs types de plats tout autour. Les buildings sont impressionnants, et je suis d’ailleurs passé visiter le Q1 : j’ai tout de suite compris l’engouement autour de cette construction. Ayant lu que les parcs à thèmes valaient le détour, j’ai expérimenté Justice League 3D et je n‘ai pas été déçu !

Après cette journée forte en sensations, j’ai fini la soirée plus tranquillement au bord de la mer pour quelques clichés sympas avant la tombée de la nuit équipée de mon drone et sa camera (que je recommande pour vos photos et videos ! Par ici pour un achat de drone avec camera 4K. La vue à partir des cafés est splendide, et vous avez une vue panoramique à la fois sur la ville et sur la plage au sable fin.

Dimanche sans répit !

 

la marina a southport

La marina a southport

Pour mon deuxième jour, j’ai passé la matinée dans les nombreuses boutiques de la ville. J’ai bien sûr fait les marchés Carrara Markets et leurs 500 étales, et j’ai été agréablement surpris de la diversité des produits présents. J’ai ensuite mangé dans une petite poissonnerie pas loin de mon hôtel : les langoustes étaient exquises, et je regrette déjà de n’avoir pas pu finir mon assiette. L’après-midi, j’ai visité un maximum de lieux divers pour prendre quelques photos et faire mes valises pour repartir en direction de ma demeure.

En somme, une region à visiter

Que vous soyez un grand fan d’agglomérations et de buildings façon « USA », ou que vous soyez à la recherche de belles plages qui proposent des activités à couper le souffle et des cafés délicieux, ou encore que vous vouliez simplement visiter les alentours et la beauté du paysage, vous trouverez forcément votre compte sur la Gold Coast ! Si vous avez l’occasion d’y passer plus de temps que moi, disons pour une semaine, je vous recommande chaudement de saisir l’occasion. Comme dans toutes les grandes agglomérations, il y a beaucoup à faire, et je n’ai fait que la survoler au cours de mon petit séjour.

Ou arriver en Australie pour votre WHV ?

Bonjour a tous !

De nombreuses personnes me demandent régulièrement quel est la meilleure ville pour débarquer en Australie quand on voyage en nomade avec un Working Holiday Visa.

Bien que Sydney soit souvent la principale ville d’arrivée pour de nombreux voyageurs visitants le continent rouge, les autres grandes villes comme Melbourne, Brisbane ou Perth offrent de nombreux avantages de part leur localisation.

Il faut savoir que premièrement Sydney est une ville SUPER chère ! Quand je dis SUPER chère je ne blague malheureusement pas…Les loyers sont plutôt élevés, la nourriture est chère en super marche et je ne vous parle meme pas ici du prix des transports en commun…j’ai personnellement beaucoup marche lors de mes premieres semaines ici.
Deuxièmement la competition y fait rage car c’est la que débarquent la majorité des étrangers et backpackers venant changer d’air et souhaitants travailler en Australie.

Voici une rapide video couvrant le sujet, je l’ai trouve très bien faite et elle couvre plutôt bien le sujet !

Personnellement je recommande plus Brisbane si vous souhaitez faire du farming (travaux des champs) car vous serez plus près des regions agricoles les plus dynamiques. Le temps y est globalement beaucoup plus agréable et ce sera une bien meilleure option si vous débarquez en Oz durant l’hiver par example.

Perth quand a elle offre de nombreux avantages car elle est beaucoup moins attractive pour les étrangers car assez isolée. Il est beaucoup plus facile d’y trouver du travail et de vous faire sponsoriser, certains secteurs manquants cruellement de main d’oeuvre dans le Western Australia…

 

En espérant vous avoir aide dans vos recherches 😉

Mon premier camping

J’ai décidé de faire du camping pour la première fois en Australie, pour essayer de sortir de mon quotidien. Alors, après des recherches ici et là pour savoir quels sont les espaces de campings de la région du New South Wales, afin de connaitre les zones autorisées. Je recommande a tous le site et l’appli Wikicamps qui est un must pour voyageurs en Australie et permet d’économiser pas mal d’argent. J’ai remarqué qu’il existe des réglementations pour faire du camping et si on ne s’installe pas dans un endroit autorisé, on risque une belle amende de la part des ranger du coin. Et oui, de nombreux backpackers abusent légèrement en dormant un peu n’ importe où, et n’importe comment, ce qui met les autorités locales sur les nerfs… Ainsi, j’ai pu trouver un magnifique endroit pour camper et je me suis préparé en conséquence. Voici selon moi les choses les plus importantes a préparer avant de partir en camping.

Choisir une bonne tente

interieur de notre tente

Notre tente une fois installee

La tente est l’élément indispensable pour faire un vrai camping, mais comme je ne voulais pas me tromper, j’ai préféré louer une tente dans une agence de location d’équipement de camping, pas loin de l’espace que j’avais choisi. J’en ai profité pour en savoir plus sur la constitution d’une tente, afin de pouvoir en acheter une pour moi-même plus tard.
D’abord, une tente est constituée d’une toile intérieure qui est une grande pièce de tissu et elle est comme la peau de la tente. Elle est souvent confectionnée en matière synthétique ou mélangée. Ensuite, il y a les arceaux qui constituent le squelette de la tente et ils sont conçus dans des matériaux résistants (fibre de verre ou aluminium). En outre, il y a la toile extérieure, c’est la partie qui permet de protéger la tente des intempéries et elle doit être parfaitement étanche. Enfin, il y a le tapis de sol, qui est tout aussi important que la toile extérieure, car il doit être solide et imperméable. Par la suite, j’ai pris des piquets, des armatures et un maillet pour faciliter l’installation. Pour ma part j’ai opte pour un modèle de la marque Coleman, qui est une marque plutôt assez connue pour offrir des tentes de qualité. Pour en savoir plus sur cette marque et les produits offerts par celle ci, allez donc faire un tour sur cette page Pinterest.

Être bien équipé avant le départ
Le camping nous envoie très loin du confort de notre maison, donc il faut absolument avoir les équipements adéquats. Alors, pour équiper ma tente, je me suis procuré des oreillers gonflables, un sac de couchage, des lampes et des cadenas. Pour moi-même, j’ai privilégié des équipements légers et pratique comme : le nécessaire de toilette, un Spray anti-moustiques (ça n’a pas manqué je peux vous l’assurer !), un couteau suisse, des vêtements chauds, deux paires de chaussettes et une trousse à pharmacie. J’ai vraiment pris le strict nécessaire.
Par la suite, il fallait penser à mon alimentation ! J’ai opté pour des plats en conserve, c’était plus simple à stocker et plus facile à cuisiner évidemment. J’ai suivi ces quelques recettes gourmandes trouvées sur le web. Alors, j’ai pris avec moi un réchaud à gaz pour réchauffer mes plats, ainsi qu’une casserole et des couverts en plastique jetables (beaucoup plus simple pour le transport). Bref j’ai pris tout ce qui me semblait utile pour mon trip, mais pas trop encombrant et j’ai vraiment réussi mon camping, d’ailleurs, le prochain sera pour bientôt.

mon homme qui monte la tente

Mon homme qui monte la tente

Pour plus de news lies au camping et plus particulierement pour trouver la tente qu’il vous faut pour votre prochaine aventure, abonnez vous a ce flux RSS.

Ne faites pas comme ces deux la quand vous montez votre tente…

Reportage Sur l’Australie

Voici un documentaire plutôt sympa appelle Echappées belles : Australie.

Je vous invite a le visionner car il offre une vision différente du pays par rapport a tous les autres documentaires que j’ai pu voir sur la population Australienne.

Torkay est la capitale du surf. Ses vents et ses vagues idéales sont le paradis des surfeurs. L’Australie nous est racontée à travers son histoire du bagne à l’eldorado. Le pays est devenu un pays d’immigration avec ses backpackers, ces voyageurs-émigrés uniquement équipés de leur sac à dos. C’est aussi le pays des Lifeguaguards qui s’entraînent intensément pour être sélectionnés. Nous verrons les Lifeguards qui sont de véritables héros aux yeux de la population.

Ma recherche de boulot à Sydney

ferry manly photo harbour bridgeSydney est essentiellement l’une des plus belles villes de l’Australie. C’est surtout la ville d’accueil de la plupart des voyageurs. En effet, c’est une destination logique, car étant l’une des villes les plus touristiques, les plus emblématiques et surtout les plus connues tout en étant la capitale économique de l’Australie. Ainsi, si vous venez avec un visa Working Holiday, cette ville mythique tant racontée par les voyageurs soulève en vous une belle curiosité et pour dire vrai, j’ai aussi ressenti le même sentiment. Avant de faire les démarches pour obtenir mon visa Working Holiday, j’avais déjà des vues sur Sydney. Et, dès ma venue, j’ai profité de quelques jours de vacances avant de me faire à la réalité qu’impose la vie sur Sydney. Ce n’était pas une mince affaire ni une quête facile, mais il me fallait trouver un emploi.

Moi face à la réalité

Il est vrai que Sydney est une merveilleuse ville d’Australie. J’ai eu d’ailleurs à faire de nombreuses visites et surtout des séances de bronzettes parfaites. L’Opéra, le Harbourg Bridge, les gratte-ciel, l’aquarium, tout ceci m’a émerveillé dès le premier jour où j’ai posé mon sac. Seulement, j’ai dû me mettre devant la réalité, car honnêtement, Sydney est une ville chère. En effet, même si mon budget n’était pas encore épuisé, je remarquai à quel rythme les dépenses l’affaiblissaient. Dès lors, je me suis mise en quête de trouver un travail et de subvenir à mes besoins, car je ne devais point commettre l’erreur de finir mes ressources pour trouver un boulot. Si les gens vous disent que vous pouvez trouver facilement un travail à Sydney dés le premier jour, dites-vous que c’est un préjugé à ne surtout pas prendre en compte. La réalité est beaucoup plus complexe.

Mon grand parcours du combattant

Chercher un boulot à Sydney est certes un parcours digne “d’une combattante”. Au vu des nombreuses informations qui promulguaient le fait que je pouvait trouver facilement un travail à Sydney, je me suis vite rendu compte que la réalité était autre. La première chose que j’ai eu à accomplir est d’investir internet et surtout tous les réseaux et sites professionnels qui étaient à ma disposition ou que certains guides mettaient en avant. J’ai aussitôt scruté l’univers de Gumtree à la recherche d’offres d’emploi. J’ai postulé à toute offre que je jugeai intéressante et au final j’ai pu trouver une offre qui me proposait de faire le ménage dans un showromm avec 10 dollars par heure pour deux jours dans la semaine et 6 heures de temps de travail. Certes, c’était bien, mais je ne me suis pas limité à ce seul boulot. J’ai retenté sur d’autres sites puisque Gumtree ne m’offrait plus ce dont j’ai besoin. Alors, je me suis payé une clé USB internet et je me suis lancée à nouveau sur Seek.com.au, Mycareer, Jobsearch, Jobsites, etc. Au finish, je passais plus de 4 heures de temps sur le fil pour me rendre compte que la recherche sur internet ne mène a rien…

Mes recherches n’ont abouti à rien du tout. Je me suffisais alors de mon travail de femme de ménage pour le showroom et à la limite du découragement, j’ai changé de cap, j’ai retouché mon CV et je me suis orienté vers les agences autour de moi. Découragée, ce second plan a juste coulé jusqu’au jour où un ami me passa le contact d’un manager dans un bar. Depuis, je combine mon boulot de ménage et mon job dans le bar qui est payé 15 dollars de l’heure en cash deux jours par semaine. Cela n’a pas été facile, mais j’ai quand même pu trouver deux jobs, en attendant d’en trouver un autre avec mes placements de CV, car je cherche toujours.

Visitez cette page Facebook Australie pour en savoir plus!

bondi beach

Mon arrivée à Sydney

moi en mode baignadeL’Australie est un magnifique pays m’a-t-on toujours répété, bien avant que je n’obtienne mon visa Working Holiday. Seulement, la majorité des personnes qui me parlaient de l’Australie me citaient principalement la ville de Sydney. C’était comme si cette ville avait quelque chose de magique qui faisait haleter les gens d’émerveillement. Il fallait que je la découvre et j’avais enfin la chance de la rencontrer et de découvrir par moi-même cette ville qui m’était contée si gaiement. Grâce à mon projet pour partir en australie en whv, j’ai pu passer un an en Australie et aujourd’hui je partage avec le monde non seulement mes premières impressions sur cette grande ville, mais aussi sur les projets à court terme que j’ai pu réaliser. Car il est vrai que trouver un logement et un travail sont primordiaux en Australie.

 

Sydney, une ville agréable

luna-park-sydneyLorsque je partais pour l’Aéroport, j’étais dans tous mes états. D’un côté, je ne savais pas ce que j’allais réellement trouver à Sydney bien vrai que j’ai entendu tous ces récits et que j’ai consulté certains sites de backpackers et des sites officiels de tourisme. Mais j’étais surtout pris d’une belle sensation d’aventure. C’est ainsi, que je prenais mon vol pour Sydney et que je m’asseyais dans mon siège, joyeuse, d’autant plus que j’étais du côté hublot. Une fois atterrie, après toutes les procédures administratives validées, direction est prise pour les toilettes pour me rafraichir et éventuellement porter les obligées manches courtes, car en vérité, il fait chaud en Australie. Sydney est une ville magique que j’ai eu à découvrir. Sa beauté vous frappe de plein fouet. De plus, les gens sont d’une telle sollicitude et toujours prêts à vous aider. L’Opéra de Sydney et le Harbourg Bridge étaient des lieux magnifiques, mais ce qui est étonnant c’est le nombre de gratte-ciel qu’elle contient surtout sur le long de Hyde Park. Sans oublier les grandes plages paradisiaques que j’ai eu à découvrir, idéales pour le bronzage.

 

Mon premier logement

Avec une once de fierté qui luit dans mes yeux et surtout beaucoup de joies, je m’en vais vers mon auberge de jeunesse qui était provisoire, dès mon atterrissage. Trouver un bus n’a pas été facile, mais j’ai pu quand même le prendre pour atterrir devant mon auberge. En fait, toutes les formalités pour mon logement ont été prises avant de partir, mais l’auberge de jeunesse n’était pas définitive, il fallait donc que je trouve un autre logement et j’ai opté pour la colocation puisque pour passer l’année entière, c’est la bonne solution. Ainsi, je fis un tour sur le net sur des sites comme flamate.com, okroommate.com et des forums comme expatriates.com. En fait, je crois avoir passé de nombreuses heures sur le net, sans compter les déplacements vers les agences immobilières. Mais j’ai quand même trouvé ma colocation à un prix qui ne me ruinait guère surtout que j’avais pu trouver un boulot.

 

Sydney phare

Ma recherche de boulot

Dès mon arrivée sur Sydney, il m’a fallu profiter quelques jours avant de me lancer dans la quête de l’emploi idéal. Ce n’était pas une mince affaire ni une quête facile. Entre les contacts, les rendez-vous à l’agence, les déplacements, les refus, j’y étais quand même arrivée. A vrai dire, j’ai eu l’astuce d’envoyer des candidatures bien avant mon départ. Je passais alors le plus clair de mon temps à contacter les agences qui avaient daigné me répondre. Je me lançais quand même sur d’autres pistes et internet devenait un gros budget whv Australie. Puis, cela a fini par payer et j’ai enfin pu trouver le boulot qui me convenait.

 

 

Partir en Australie Pourrait Etre l’une De Vos Plus Belles Aventures

wallabies

Wallabies

Le monde est un vaste village qui se compose de terres, de territoires, de pays et de régions aussi spectaculaires les uns des autres. L’Australie fait sans aucun doute partie de ce palmarès de pays qu’il faut absolument visiter avant de quitter mère Nature. L’Australie est un merveilleux pays situé dans l’hémisphère sud. Pays emblématique de l’Océanie, il demeure une destination prisée pour toute personne en quête d’aventures et de découvertes. De ce fait, si vous hésitez toujours à quitter votre pays et embrasser les merveilles du territoire australien, vous serez sûrement étonné si vous saviez ô combien il y a de belles choses à y faire et à y rencontrer. Aide pour faire votre demande de working holiday visa Australie.

Des paysages naturels

La particularité de l’Australie c’est que ce pays offre du soleil toute l’année pour que la lumiere sublime les beaux paysages naturels, mais aussi pour que vous puissiez profiter des plages. Au cœur de l’Océanie, ce pays compte pas moins de 16 sites naturels listés au patrimoine mondial de l’UNESCO. De ce fait, l’un des sites emblématiques serait sans aucun doute la grande barrière de corail ou la plus grande ile de sable au monde Fraser island, mais aussi les terres sauvages de Tasmanie et les jungles du Queensland. Ce n’est pas tout, car en Australie, il existe plus de 500 parcs nationaux.

Des villes diversifiées

perth-australie-occidentale

Perth, Australie Occidentale

L’une des plus belles villes sinon la plus belle d’Australie est sans aucun doute Sydney. Cette ville grandiose et dynamique reste la destination preferée de bon nombre de personnes dans le monde. Sydney c’est aussi un port d’un extrême ravissement et un opéra célèbre de par le monde. De plus, Melbourne, dans le sud dispose d’une architecture unique en son genre, un peu européanisée tout en étant la capitale de l’art, de la culture, mais aussi connue par rapport a un célèbre café. Aussi, Perth et Brisbane font partie des villes à ne surtout pas oublier pour leur cote plus cool et detendu, moins Européen.

L’héritage culturel grandiose

L’attrait culturel de l’Australie s’est accentué ces dernières années. La culture aborigène est sans aucun doute l’une des plus anciennes au monde et elle est en perpétuelle continuité dans son berceau qu’est l’Australie. Ainsi, il ne vous reste plus qu’à partir à l’exploration de cette belle culture à travers les peintures, les gravures et leur musique propre.

Le paradis des étudiants

Ce n’est pas seulement le visa Working Holiday qui vous servira de tremplin pour venir en Australie passer des vacances. Si vous êtes un étudiant, sachez que ce pays reste la troisième destination mondiale des étudiants de par le monde avec 8 % des étudiants internationaux. De plus, c’est un pays où il est plutot facile de trouver un travail, ce n’est pas un parcours du combattant comme en France. Entre vacances, travail et études, vous serez servis!

 

sydney-harbour bridge

Harbour Bridge – Sydney

Bienvenue a Tous!

Une rapide message de bienvenue pour vous accueillir sur mon blog voyage Woerth en Alsace!

Je vous invite a en savoir plus sur ce projet de blog et a me découvrir en visitant la rubrique suivante “Qui Suis-je ?“.

A tout moment, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou pour tout type de demande que ce soit des partenariats, des propositions d’échanges de liens ou des demandes lies a des articles invites.

Mon premier article est en préparation et devrait etre publié d’ici la fin de la semaine.

D’ici la bon vent!

Lucie